Comment trouver des investisseurs ?

Comment trouver des investisseurs ?

image

Vous êtes en train de lancer un projet ? Quelle que soit sa taille, vous allez avoir besoin d’une aide financière. Que vous ayez besoin de 500€ ou plusieurs millions, la première chose est de savoir combien. Si vous ne savez pas ce que vous voulez, vous aurez du mal à l’obtenir.

Chez Idée Tangible, nous travaillons avec de nombreux entrepreneurs qui font financer leurs projets par différents moyens. Je vais vous partager ici les apprentissages et astuces qui leur ont permis de lever des fonds et démarrer leurs projets dans les meilleurs conditions.

La levée de fonds est un mal nécessaire pour lancer un projet. Ce n'est pas forcément amusant, ce n'est pas facile et ce n'est pas rapide. Nous allons parler ici de trois formes de collecte de fonds : le crowdsourcing, les business angels et les venture capitalists.

Emporté par la foule

Le crowdfunding, ou financement participatif, permet de collecter l’argent d'un grand nombre de particuliers à travers des plateformes internet telles que Indiegogo ou Kickstarter, pour citer les plus connues.

Voici comment fonctionne simplement le crowdfunding :

  • Vous construisez un projet ; cela implique de créer une vidéo et une description, de concevoir des récompenses pour les participants et de fournir des mises à jour au fur et à mesure que votre projet progresse.

  • Plutôt que de lever des fonds en vendant une part de votre capital, vous prenez des précommandes avec des récompenses pour encourager les gens à payer pour quelque chose qui n'existe pas. Les récompenses peuvent être des remises, des souvenirs, des cadeaux ou des idées astucieuses telles que le droit de nommer un personnage dans un livre ou de passer du temps avec votre équipe.

  • Vous faites connaître votre projet de crowdfunding via les réseaux sociaux et par e-mail. Alors que l'appel à la collecte de fonds traditionnelle rapporte de l'argent, l'appel au crowdfunding apporte aux gens de posséder quelque chose qui n’existe pas encore avant les autres ou la récompense intrinsèque d'aider les autres.

  • Les gens financent votre projet, ce qui vous permet d'utiliser l'argent des autres pour le mener à bien. Vous livrez toutes les commandes, le bouche à oreille se propage et, dans un monde idéal, vous construisez une grande entreprise !

Pour avoir une idée précise de comment se déroule une campagne de crowdfunding, je vous conseille vivement d’aller faire un tour sur Indiegogo ou Kickstarter et de regarder les projets qui vous intéressent ainsi que les projets les plus financés des plateformes. N’ayez pas peur en voyant les moyens mis en œuvre par certaines équipes, ils n’en sont sûrement pas à leur coup d’essai !

La part de l’ange

La deuxième source de financement est constituée par les business angels, les milliers d'individus fortunés qui investissent leur argent dans des startups. Alors que les venture capitalists veulent gagner de l'argent et peut-être rendre à la société ce qu’ils ont reçu, les business angels veulent rendre à la société ce qu’ils ont reçu et peut-être gagner de l'argent.

Les business angels voient deux façons de faire cela : aider les plus jeunes à démarrer et aider un produit qu’ils estiment utile à arriver sur le marché. Voici les concepts clés pour lever des fonds auprès d’eux :

  • Ne les sous-estimez pas. Les anges se soucient peut-être moins des rendements financiers que les investisseurs professionnels, mais cela ne signifie pas qu'ils sont des lapins de trois jours. Approchez-les avec le même niveau de professionnalisme que vous le feriez avec venture capitalist de premier plan.

  • Rendez votre histoire compréhensible. Le business angel n’a pas de comité d’investissement et n’est peut-être pas expert du milieu dans lequel vous lancez votre projet, il faut donc rendre votre entreprise compréhensible en termes simples. Pour vous entrainer, présentez votre entreprise à un proche et demandez-lui honnêtement s'il investirait dedans.

  • Soyez sympa. Alors que les venture capitalists investiront de l'argent parce que l'argent c'est de l'argent, de nombreux business angels tomberont amoureux des entrepreneurs d'une manière parentale : « Je veux lui donner toutes les chances pour se lancer ».

Comment trouver ces business angels, me direz-vous ? La réponse est à la fois simple et compliquée. La réponse la plus évidente est de chercher dans votre réseau personnel, en parler au plus de monde possible et espérer trouver quelqu’un de conséquent autour de vous. Si vous ne connaissez personne, pas de panique !

Mes deux conseils simples pour vous créer un réseau seraient :

  • Passez par LinkedIn, les investisseurs ne sont pas très compliqués à trouver sur le réseau et vous pouvez contacter tous ceux qui vous intéressent.
  • Cherchez sur internet, il existe des plateformes et réseaux qui vous permettront de rentrer en contact directement avec des business angles et autres, comme par exemple France Angels.

Ne cherchez pas forcément un expert de votre domaine, cherchez une personne que vous admirez et qui a déjà co-fondé une entreprise ou y a travaillé en tant que CEO et parlez-lui de votre projet. La question que vous devez vous poser est de savoir si vous voudriez travailler avec cette personne, comme si vous cherchiez un co-fondateur.

Mon dernier conseil est de participer à des concours de pitch pour pouvoir présenter votre projet, toucher un peu d’argent pour pouvoir avancer et tester votre marché et en même temps vous faire connaître. Les investisseurs s’intéressent aux jeunes projets, si vous êtes présent à des concours, il y a de grandes chances pour qu’on vous remarque. Alors n’ayez pas peur de vous inscrire, vous devrez forcément passer par la présentation de votre projet et ce sera le meilleur exercice que vous pourrez faire !

Le Saint Graal

Je veux que vous sachiez dans quoi vous vous engagez : lever des fonds auprès de venture capitalists est un processus long, distrayant et très frustrant, et c'est si cela se passe bien...

Les venture capitalists peuvent vous ouvrir énormément de portes pour lancer des ventes et des partenariats. Ils peuvent vous aider à trouver de futurs investisseurs. Ils peuvent vous empêcher de faire des erreurs. Ils peuvent vous aider à recruter. Ils peuvent faire en sorte que le monde vous prenne plus au sérieux, mais...

  • Ils n'en savent pas nécessairement plus que vous sur l'ingénierie, le marketing, les ventes, la production ou les finances. Pourtant, personne ne peut vous blâmer pour penser que c'est le cas, puisque ces gens gèrent des centaines de millions d’euros.

  • Obtenir leur investissement ne garantit pas que vous réussirez. Ces entreprises font de nombreux paris, et elles supposent que la plupart ne seront pas payants.

  • Leur loyauté, quoi qu'ils disent, est limitée à un an à partir du moment où vous commencez à ne pas tenir vos promesses. Ce ne sont pas vos amis et leur principale préoccupation est de gagner de l'argent. Ce ne sont pas nécessairement de mauvaises personnes, mais vous ne devriez jamais oublier que ce ne sont que des affaires.

Pour pouvoir présenter son projet devant un "jury" de venture capitalists, il vous faut déjà un pitch bien rodé, avoir testé votre marché et bien connaitre votre cible, avoir une équipe solide car c'est ce qui intéressera en premier les investisseurs, et du temps, car le processus sera long et fastidieux. On estime qu'il faut pitcher son projet environ 50 fois pour séduire son premier investisseur, alors ne désespérez pas !

Vous avez une idée, peut-être même une équipe mais vous n'avez pas de visuels de votre produit à montrer ? Vous en aurez besoin pour pitcher et pour tester votre marché, que ce soit par de la publicité, un site internet ou directement à votre cible. Chez Idée Tangible, nous aidons les entrepreneurs comme vous à tester et présenter leurs projets, que vous souhaitiez lever des fonds ou non. Alors n'hésitez pas à prendre rendez-vous avec nous 😉